Comment choisir son VTT ?

Vous voulez acquérir un nouveau VTT, ou ajuster votre vélo en fonction de vos envies et/ou de vos pratiques ? Sachez que des paramètres et des modalités doivent être tenus en compte dans le cadre de ce choix ! Morphologie, esthétique, couleurs, etc., tels sont des éléments qui peuvent vous titiller dans vos options, mais les trois éléments suivants s’avèrent très indispensables pour mieux avoir un VTT plus convenable, à savoir le cadre du vélo et son type de suspension ainsi que son système de freinage.

Quel type de cadre de VTT : cadre carbone ou cadre aluminium ?

Actuellement, il y a deux types de cadres pour le VTT. En effet, il y existe deux options pour choisir son VTT : un vélo avec un cadre carbone ou avec un cadre en aluminium. Ce dernier est, en fait, plus léger et plus performant en matière de résistance. Mais le cadre carbone s’avère encore bien meilleur en matière de résistance. Par conséquent, si vous voulez de la légèreté, mieux vaut prendre un VTT qui possède un cadre en aluminium. Dans l’autre cas, si vous préférez plutôt la dureté, n’hésitez pas à opter pour un VTT avec un cadre carbone.

VTT tout suspendu ou VTT semi-rigide ? Le type de la suspension est à considérer

La suspension est un des éléments qui fait du VTT un « tout terrain ». En fait, il existe deux sortes de suspension, à savoir la suspension semi-rigide et la suspension suspendue. Un VTT semi-rigide, appelé aussi « hardtail », admet une unique suspension à l’avant. Ainsi, avec ce type de suspension, ce genre de VTT est plus léger.

Quant au VTT tout suspendu (ou « fully »), ils possèdent deux suspensions dont l’une se trouve à l’avant et l’autre en arrière. Ce type de VTT offre alors un meilleur confort en raison de l’amortisseur à l’arrière. Mais, à cause de sa masse beaucoup plus lourde, sa relance est ainsi plus difficile par rapport à celui des « hardtails ». C’est l’« effet de pompage ».

Tenir en compte les types de freins suivant vos convenances

Le système de freinage constitue une des clés de la sécurisation lors de la pratique du VTT. Généralement, trois types de freins existent : freins à disque hydrauliques, freins à disque mécaniques et freins à patins (ou V-brake).

Le frein à disque hydraulique est progressif et plus précis. Cependant, son entretien exige beaucoup d’attention régulière. Le frein à disques mécaniques, quant à lui, est plus pratique, mais exige de la vigilance dans l’ajustement des câbles qui vont avec celui-ci. Dernièrement, le frein à patin dit aussi V-brake, est plus puissant, et son entretien est plus facile. Malgré cette puissance, celle-ci n’est pas très efficace durant une période de pluies, notamment dans les boues.

VTT : les erreurs à éviter
Quel équipement pour pratiquer le VTT ?