BMX : comment faire de la compétition ?

Depuis juin 2017, le BMX freestyle est validé à participer au sport olympique d’après le Comité international olympique. Que ce soit une course départementale, régionale, nationale ou internationale, c’est un moyen d’évaluer le niveau et de se conférer à d’autres pilotes.

Déroulement de la compétition BMX

Toutes les personnes licenciées du club peuvent participer à une compétition BMX, selon les différents types d’épreuves que vous choisissez.
BMX et compétition s’adressent à tous, avec plusieurs catégories qui sont classées selon leurs âges, les prés licenciés pour les enfants de 6 ans et moins, les vétérans qui ont 40 ans et plus et les élites qui font partie de la catégorie semi-professionnelle. Pour la sécurité, les pilotes sont regroupés selon leur catégorie pour les 3 premiers manches. Donc chaque course se déroule sur un tour de piste avec 8 pilotes de même catégorie, et les 4 premiers pilotes sont qualifiés pour le tour suivant, jusqu’au 3e tour. Vous avez 15 à 20 minutes de repos pour chaque manche. Après les trois manches, les courses qui suivent jusqu’au final sont à élimination directe. En général, c’est une course qui se joue pour obtenir la première place. Les 4 premiers qui ont obtenu plus de points pendant les 3 manches joueront aux étapes suivantes 1/16 ou 1/8 selon le nombre de compétiteurs.

Les préparations pour la compétition

Avant de participer à une compétition, les moments de préparation sont très importants. Les préparations ne se font pas à la dernière minute, mais avant même l’inscription. Que ce soit mentalement, physiquement ou moralement, sans oublier le BMX. Quelques jours avant la compétition, s’occuper de son vélo est primordial pour être sûr qu’il ne va pas causer d’accident à la dernière minute. Il faut donc s’assurer que tout se passe bien pour participer à une compétition. Les pneus bien gonflés, les boulons bien serrés, les embouts de câble et guidon parfait. Assurez-vous de bien placer votre plaque, les outils et tenue de compétition à ne pas oublier. Pendant la compétition, vous avez un essai pour vous échauffer et connaître la piste qui est organisée sous forme de blocs. Il est conseillé de ne pas faire plus de 3 tours pour éviter la fatigue avant la compétition.

Les choses utiles pour la compétition

Avant la compétition, les organisateurs affichent les feuilles de race qui comportent le numéro de la race, sa place sur la grille, la catégorie et le nom du pilote. Les participants doivent s’assurer de mettre en place sa plaque frontale jaune avec numéro et la plaque latérale blanche avec numéro. Le BMX devrait être équipé d’un casque de protection intégrale qui offre une protection assurée en cas de chute, d’une tenue résistante comme les maillots à manches longues, des gants et pantalons. L’eau est la chose à ne pas oublier pendant une compétition, deux bouteilles d’eau minérale sont suffisantes. N’oubliez pas votre licence FFC qui vous permettra de pratiquer les disciplines principales.

Quitter la version mobile